Réflexologie

manuelle qui part du principe que tout le corps comme les organes sont représentés sur le visage, l’oreille les mains les pieds le dos. il existe plusieurs écoles et cartographies qui ont toute une valeur expérimentale validée.

Toutes sont des thérapies holistiques manuelles qui visent à rétablir l’équilibre énergétique dans le corps et stimuler les capacités d’autoguérisons.

Mais la singularité de la  Réflexologie intégrale Dien chan, fondée par le Pr Châu, est qu’elle se  pratique par massage et pression avec des instruments aux effets chauffants( yang) ou rafraîchissants ( yin) adaptés sur certaines zones réflexes, et cible en priorité le visage qui est une zone extrêmement riche en récepteurs épidermiques, et seul endroit stratégique où fusionnent tous les méridiens yangs du corps.

 

Les schémas de réflexion

se déclinent sur le pied (réflexologie plantaire), les mains (réflexologie palmaire), les oreilles (auriculothérapie).

Cela permet donc d’agir, même si la zone locale est parfois inaccessible pour cause de blessures, de verrues, de douleurs très intenses. Cela permet aussi de s’adapter à vos ressentis, et préférences.

Un schéma de réflexion n’est pas une liaison directe avec l’organe mais bien avec le cerveau, c’est lui qui donne un ordre de sécréter ou d’assimiler une substance pour recréer l’équilibre du corps.

Stimuler = peut signifier apaiser, mais pas forcément travailler plus, c’est en tout cas  permettre un meilleur fonctionnement de l’organe, du méridien…

En augmentant le niveau d’Énergie global du corps, le traitement réflexologique transmet une information aux organes, qui selon leur pathologie retrouveront leur équilibre : une hyperfonction sera calmée, une hypofonction sera activée, l’harmonie entre les aspects yang et yin sera rétablie.

Une séance de réflexologie

mobilise les processus d’autorégulation du corps la personne se sent à l’issue de la séance détendue, parfois fatiguée.

Il est recommandé de beaucoup boire pour favoriser l’élimination des toxines.

Des douleurs peuvent parfois s‘accentuer, c’est une sorte d’effet rebond, puis diminuer jusqu’à disparaitre.

C’est un peu comme si le mal sortait et donc on peut avoir temporairement un mal de tête, des gaz, boutons, ce sont des signes d’élimination des toxines, sur le plan émotionnel on peut ressentir de la colère, de la tristesse.

Reflexologie quimper

Un peu d’histoire

Papuyrus

La réflexologie

s’est développée au sein de cultures différentes. Les premières traces remontent à l’antiquité égyptienne. Datés de 2330 avant J-C, des bas-reliefs sont retrouvés dans la tombe d‘Ankhmahor, médecin à Saqqarah. Sur son sarcophage sont en effet représentées diverses scènes médicales comme l’accouchement mais aussi la réflexologie plantaire et palmaire. Il y est inscrit en hiéroglyphes : « Veuillez apaiser la douleur ».
Dans la tradition hindoue, les pieds de Vishnu sont richement garnis de symboles. Ils sont le symbole de l’unité de l’ensemble de l’univers, tous les éléments y sont représentés avec des signes. Nous ne connaissons pas la signification précise de chaque symbole, mais certains points correspondent à des points d’anatomie. De même, on ne trouve pas de localisation d’organes sur les pieds de Bouddha, à proprement parler, mais les signes et symboles utilisés renvoient aux planches que nous utilisons aujourd’hui, symbole de fertilité, de longue vie…

En Chine

la réflexologie a connu son véritable essor et ses fondements sont posés dans les années 3000 av. J-C a grâce au « classique de la médecine interne de Huang Ti » ou : le Huangdi Nei Jing (黄帝内经). Cet ouvrage abordait la doctrine de la réflexologie.

Ce livre décrit l’influence de la nature sur le corps humain vivant, les informations sont très abondantes, avec comme ligne principale une vision holistique de l’humain faisant un avec la nature, la théorie du Yin Yang, des 5 mouvements (Wu Xing), des organes et entrailles (Zang Fu), des méridiens et collatéraux (Jing Luo), décrivant aussi le Sheng, la physiologie, l’étiologie, la pathogenèse, la pathologie, les principes de traitements, les traitements médicaux, les plantes médicinales, le Yang Sheng (Entretien de la vie) pour la prévention des maladies, etc.

Il rassemble les principes médicaux, l’éthique médicale, et des formules médicales pour former un ensemble, l’accent est mis particulièrement sur la vision holistique entre le corps humain et l’environnement extérieur, devenant ainsi la source des bases fondamentales de la médecine du juste milieu (médecine chinoise).

En Amérique du nord

Ce sont les Indiens des tribus Cherokee qui pratiquent le massage plantaire. Ils avaient déjà compris le lien entre pieds et le cerveau Jenny Wallace, Indienne de la Blue Ridge Mountain, témoigne dans l’ouvrage de Christine Issel “Reflexology : Art , science and History” de cet héritage : « nos pieds marchent sur la terre et grâce à cela, notre esprit est relié à l’univers ».

La plupart des tribus d’Indiens d’Amérique du Nord soignent par un travail de pression sur les pieds. Ainsi les femmes lorsqu’elles travaillaient le contour du pieds c’était davantage pour des pathologies osseuses. La partie de la voûte correspondait plus aux pathologies digestives.

C’est avec l’émergence des neurosciences aux XIXième et XXième siècles en Occident que les prémices de la réflexologie vont naître.

fitgerald-reflexologie-plantaire

Le Dr. William Fitzgerald,

a effectué les plus grandes découvertes de la thérapie des zones, devenant ainsi précurseur de la réflexologie moderne. Ses travaux lui ont permis d’établir une cartographie énergétique du corps humain et de démontrer que des pressions manuelles sur certaines parties des pieds ou des mains pouvaient soulager l’organe correspondant à cette zone.

Dans les années 1930,

Eunice INGHAM, physiothérapeute, reprend les travaux du Dr. Firzgerald et crée une cartographie des zones réflexes plantaires. Elle a créé son institut pour transmettre sa méthode qui a cours encore aujourd’hui.
fitgerald-reflexologie-plantaire
dienchan-cartographie

Dans les années 1930,

Plus récemment, dans les années 80, Au Viet Nam les découvertes du Pr. Bùi Quôc Chau, médecin acupuncture, donne naissance à la réflexologie intégrale Dien Chan.

Cette méthode permet de renforcer sa santé en s’inspirant de la médecine traditionnelle chinoise (MTC), de la philosophie orientale, de l’acupuncture, de la réflexologie, et bien d’autres techniques de santé naturelle.

Dien signifie visage et surface

Chan: observation .

C’est donc une méthode d’observation et de travail du visage qui utilise le système nerveux comme voie de communication.

Durant vingt ans, son fondateur a mis au point des correspondances entre différentes zones du visage stimulées et entre des organes et des réactions thérapeutiques associées. Il a ainsi identifié 256 points et 20 cartes du visage qui comportent des informations se chevauchant, une même zone pouvant être en correspondance avec plusieurs parties du corps.

Selon le professeur Châu, cette technique permet un soin sur mesure, il existe deux ou trois zones réflexes efficaces pour chacun mais pas forcément les mêmes d’une personne à l’autre. Selon la philosophie bouddhiste tout est relatif, rien n’est absolu.